OMEGA SPEEDMASTER : L’HISTOIRE DE LA MOONWATCH


S’il est une montre iconique et historique à la fois, témoin du courage de l’abnégation de l’Homme, il faut remonter en juillet 1969. Caractérisé par le vol d’Apollon 11 qui dura 8 jours 3 heures et 19 minutes et le premier alunissage réalisé par Armstrong et Aldrin le 20 juillet.

Ces derniers étaient équipés de la légendaire Omega Speedmaster.


Omega, Rolex, Longines, Hamilton : la compétition

Avec tous les outils présents dans la navette, on peut se demander pourquoi la NASA donna ordre de créer une montre pour leurs équipes spatiales.

Quelle est l’utilité d’un simple garde-temps dans une mission spatiale ?

Ce sont ces évènements exceptionnels qui révèlent la prouesse technique des montres qui vont souvent bien au-delà de donner l’heure. Si vous n’étiez jusque-là pas convaincu des fonctionnalités d’une montre, cette histoire vous fera peut-être vaciller du côté des amoureux de l’horlogerie.

C’est donc en 1962 que la NASA cherche une montre mécanique résistante qui pourra faire office de remplacement pour mesurer un temps en cas de mise en difficulté des outils de la navette.

Mais pour mesurer quoi ? Mesurer une poussée de gaz lors de l’envol, lors du voyage pour changer de trajectoire, mesurer son volume d’oxygène disponible, ou la durée d’une mission.

En 1964, 6 marques se battent la place dont Rolex, Hamilton, Longines et Omega. Le cahier des charges se montre exigeant mais pas impossible à réaliser : grande lisibilité, résistant à des changements de pression et de températures drastiques, précision dans la mesure du temps écoulé. Les marques ont alors dû présenter un échantillon de deux chronographes afin de passer des tests aussi abrupts que les astronautes.

montre omega homme speedmaster moonwatch

Omega Speedmaster : The First Watch on The Moon 

C’est après des tests poussés à l’extrême* que la Speedmaster gagne la lutte à la conquête spatiale. Après avoir prouvé qu’elle était plus résistante que les autres, elle est homologuée en 1965 pour tout type de missions spatiale. 

Tout comme les astronautes ont fait plusieurs tentatives pour aller sur la lune, la Speedmaster Moonwatch eu plusieurs versions avant de conquérir l’espace :

  •       La première « Moonwatch 1 » (référence ST 105.003)
  •       La deuxième « Moonwatch 2 » (référence ST105.012) 

Jusqu’à en arriver à ce fameux jour, le 20 juillet 1969, mission Apollo 11, Edwin « Buzz » Aldrin franchit la navette et mis un pas sur la lune avec une Speedmaster au poignet (référence 105.012).

Neil Armstrong, premier homme à avoir fait un pas sur la lune, n’avait pas à ce moment-là, la montre sur lui. Neil avait laissé la sienne à bord afin de pallier un problème d’ordinateur. Et c’est donc bien à Edwin Aldrin que la Speedmaster doit sa renommée.

*Passages à plus de 70 degrés puis à -18, force d’accélération de plus de 40G, secouées dans tous les sens, bains d’oxygène liquide.

 speedmaster first watch on the moon

Et si vous souhaitez en apprendre plus sur l’aventure du premier homme sur la lune, je vous invite à voir le film « First Man » de Damien Chazelle qui nous retranscrit une expérience incroyable et nous faire vivre de réelles émotions.


Redécouvrez les montres : 


Compare 0