Ulysse nardin, le pionnier de la technique horlogère



Tout à commencé au Locle, en Suisse où Ulysse Nardin commence ses premières créations de complication horlogère. Il s'intéresse notamment à cette période à une demande croissante de chronomètres de marine à la précision irréprochable. 

On était en 1846, alors que le gouvernement britannique lance la Longitude Act afin de créer des instruments de mesures permettant de calculer la longitude ( les chronomètres de bords) devant équiper sa flotte, Ulysse Nardin saisit l’opportunité.
Ce dernier propose ainsi des chronomètres de marine de grandes précisions. De plus, grâce à son sens de l’organisation et d’optimisation des composants, il parvient à les proposer à des prix plus concurrentiels que ses confrères horlogers.
Il participe alors à la plus grosse révolution en horlogerie en équipant les Marines du monde entier d'instruments précis, susceptibles de sécuriser la route des grands voiliers de commerce, garantir les chargements et rassurer les armateurs quant à l’arrivée des cargaisons à bon port.

L’Astrolabium Galileo Galilei, un savoir faire qui se perpétue

C’est grâce à la technologie d’Ulysse Nardin que les plus grands armateurs sont partis à la découverte du monde.
Reconnus également par ses pairs, Ulysse Nardin fut un certain temps l’un des sous traitant d’OMEGA notamment lors des Jeux Olympiques.  

Toutefois, la crise horlogère suisse des années 70 met à genoux la manufacture. Ce n’est que dans les années 1980, qu’Ulysse Nardin se voit racheté par Rolf W. Schnyder un dandy horloger féru de nouvelles technologies.
Ce dernier décide de miniaturiser ce qui n’existait pas à l’époque: l’astrolab. En partenariat avec l’horloger visionnaire Ludwig Oechslin il produit un modèle de montre les plus techniques qui soit : l’astrolabium Galileo Galilei. Une montre capable de donner la position de la terre, la lune, le soleil et les étoiles.

montre ulysse nardin astrolabium

Les années 2000 : la sortie des montres Freak X et Classico érotiques

Les années 2000 confortent les idées visionnaires de Rolf W. Schnyder. En 2001, il décide d’utiliser un nouveau matériau dans la production des montres : le silicium. Matériau amagnétique, moins sensible au choc et apportant plus de stabilité dans le temps. Le silicium est la plus grande évolution technique horlogère permettant une facilité de maintenance mais également un gain de temps et d’argent pour un produit fini quasi parfait. C’est la sortie du modèle Freak en 2001 qui présente ce nouveau composant innovant. Composant qui, de nos jours, commence seulement à être utilisé par toutes les autres grandes maisons horlogères.


montre Freak X Ulysse Nardin au SIHH

En janvier 2019 lors du salon du SIHH, Ulysse Nardin présente sa nouvelle version, la Freak X, un produit spectaculaire héritier de tout le savoir faire séculier des ingénieurs suisses couplées aux matériaux de la high tech.

Lors de ce même salon, Ulysse Nardin frappe fort en exposant leur modèles Classico érotiques. Des montres au cadran exposant une aquarelle aux tendances charnelles peintes par Milo Manara.

montre Ulysse Nardin Classico Milo Manara



Son équipe jeune, passionnée et assistée de technicien chevronnés apporte à la marque une force de production qui ne cesse d’épater le amoureux de l’horlogerie. On peut dire aujourd’hui que les créations d’Ulysse Nardin de ces 20 dernières années ont ouvert la voie à des maisons comme Roger Dubuis, avec sa Excalibur, Richard Mille, ou encore HYT.



Les montres UN sont garanties 5 ans.


Nos modèles de montre Ulysse Nardin:


Nos best-sellers:


Compare 0

No products

To be determined Shipping
0,00 € Total

Check out